mieux comprendre la 4ème révolution technologique

Ecrit par Christophe de La Chaise. Publié dans A la une, Economie

Tagged: , , , ,

Publié le novembre 15, 2019 avec Commentez

Dernière séance du cycle Valoriser le capital humain à Nantes, avec un Philippe Dessertine captivant! 

Durant 2 heures et demi, nous l’écoutons attentivement et lui posons de nombreuses questions sur les mutations actuelles.

(photo: JM Laugery)

Plan:

  • La situation actuelle :
    • Une situation de plein emploi
    • Le coût de l’immobilier
  • le changement de leadership mondial et l’explosion démographique
  • l’émergence d’un nouveau modèle économique

 

  • la situation actuelle

    • le plein emploi

On a atteint un haut de cycle en 2017-2018, car il n’y a plus de réserve de croissance et on se trouve dans une économie de plein emploi.

Aux Etats-Unis, en Allemagne, en Angleterre, le besoin de main d’œuvre est tellement important, qu’on ré-intègre des chômeurs qui n’étaient pas dans les statistiques.

Avec 7% de chômage, la France est dans le plein emploi, car l’activité souterraine n’est pas comptabilisée.

Elle connaît en même temps des zones de chômage très élevées, avec une forte immigration, et une économie souterraine, du fait de taux de prélèvement élevés.

Les opportunités ?

Les bonnes entreprises se développent pendant les périodes de crise : rachat de concurrents, de fournisseurs, car, à contrario, en période de croissance, les bons sont concurrencés par les moins bons.

Les marchés financiers ne s’intéressent qu’au futur

Si la monnaie n’a pas de contrepartie de richesse, cela créé une bulle totalement artificielle

Pourquoi ne pas investir dans des entreprises tournées vers le futur, des starts up ?

Une entreprise peut valoir très cher, même si elle a 10 ans de pertes annoncées, si ses résultats sont conformes à son business plan.

Système français : à 70% financé par les banques

Système américain : à 70% financé par le marché

Netflix perd de l’argent, mais gagne des parts de marché ; Amazon aussi

Les clés du succès de demain ne sont pas les mêmes que celles du passé

 

  • Le coût de l’immobilier

La France connaît une grosse bulle financière : le prix du m2 est trop cher dans les grandes métropoles

Donc, l’immobilier est source de profondes inégalités

Conséquence : le logement représente un coût très important : plus de 40%, voire 50% des revenus

 Il y a un excès de liquidités, qui cherche à se placer, en bourse ou directement dans des fonds, ce qui créé des bulles

(photo: JM Laugery)

Changement de leadership mondial et explosion démographique

  • Veille de 1914 : les échanges internationaux sont très développés, la Grande-Bretagne domine encore le monde, grâce à son avance technologique
  • 1915 à 1945 : mise en place du leadership américain
  • 45-75 : les Trente Glorieuses apparaissent, grâce au libre échange (sauf le bloc de l’est)
  • 1971 : suspension de la convertibilité du dollar en or : genèse d’une crise
  • 1989 : mondialisation+ effondrement mur
  • 1989-2008 : retour au libre échange ; croissance énorme

Plus d’1 milliard de personnes sortent du seuil de pauvreté et gagnent 15 ans d’espérance de vie : majoritairement en Asie (Chine).

Erreur de la France en 1989 : aller vers le low cost en pensant qu’on est concurrencé par des pays pauvres- l’Allemagne fera le choix contraire, avec succès.

L’augmentation démographique en Afrique vient beaucoup de l’allongement de durée de vie

 

1994 : Clinton décrète : chaque américain aura droit à sa maison !

2006 : on augmente les taux : l’immobilier baisse, il n’y a plus de croissance, une nouvelle crise, très grave, se prépare.

 

La Chine va redevenir la 1ère puissance mondiale (elle l’était en 1815) : ce n’est plus un occidental

La notion de droit à la propriété n’est pas la même : on regarde ce qui est utile à la communauté

Les Etats-Unis redeviennent isolationnistes : c’est ce qu’il ne faut pas faire

Le n°1 mondial qui va orienter le monde ne sera plus du tout platonicien !

La question qui se pose : c’est le voisin : l’Inde (1,2 Milliard), future n° 2

L’avenir, c’est l’Asie : 4,5 milliards d’habitants

Les Etats-Unis cherchent à empêcher le développement trop rapide de la Chine

On connaît des migrations massives ; les migrants partent pour proposer un avenir meilleur à leurs enfants

 

Emergence d’un nouveau modèle économique

4ème révolution industrielle

C’est le même phénomène que le passage à la machine à vapeur, à la fin du 19ème

La science fait un bon énorme, communiqué à la technologie, à l’économie, puis à la société, grâce aux mathématiques, aux big data et aux algorithmes

La rupture technologique est la réponse au défi de notre époque

On vit la plus grande rupture technologique de tous les temps

 Le cerveau s’adapte : il n’a plus besoin de mémoriser les n° de tél et peut se concentrer sur autre chose

  • Déconcentration à tous les niveaux
  • Utilisation des algorithmes

Le manager gère la rupture

Il faut être prêt au changement

Quel est notre cœur de métier ?

Daimler : « nous vendons du rêve »

La rupture technologique va robotiser des tâches inintéressantes

Remise à plat complète de la chaîne de valeur : il faudra l’expliquer au client

Le conseil devient prépondérant : on est prêt payer cher, ce qui, dans le passé, ne comptait pas

Sur des activités de conseil : les écarts de prix sont très importants

Toutes les chaînes de valeur changent

Ex : beaucoup sont prêts à payer plus cher pour l’agriculture bio

 

Il faut se préparer à l’inimaginable !

A chaque fois, on pense que la diligence va durer encore longtemps…

 

Les grandes structures disparaissent toutes dans les périodes de grande transformation.

Grande structure : refus d’innover ; elle défend le principe de sa taille ; elle limite le risque

La petite structure est la meilleure solution : mais pas isolée

Le succès du 1er salon de l’auto : faire se rencontrer les producteurs entre eux : pour résoudre les problèmes entre eux

Sillicon Valley : idem

 

En conclusion, nous vivons une période de mutation particulièrement importante, qui doit nécessiter une prise de conscience de notre part et une prise de décision adaptée à ce nouveau monde en transformation, qui ne ressemble à rien de ce que nous avons connu.

 

 

Partagez :

A propos Christophe de La Chaise

Bordelais depuis 25 ans, directeur du CECA. La conviction du CECA, à mi-chemin de la communication et du conseil RH, est que la performance de l’Entreprise (au sens large) vient de son capital humain. Cette conviction s’exprime lors de l’Université Hommes-Entreprises, un séminaire de réflexion de « remise en question positive » qui réunit plus de 500 décideurs fin août à Bordeaux (château Smith Haut Lafitte) et depuis 2012, avec le cycle Valoriser le capital humain. Mots clés du CECA : films, conseil en communication/RH, veille/informations.

Consultez les articles archivés de

Commentez

Il n'y a actuellement aucun commentaire mieux comprendre la 4ème révolution technologique. Peut-être voulez-vous dire ajouter un des votres ?

Laissez un commentaire