comment cultiver la confiance: l’exemple du Danemark

Ecrit par Christophe de La Chaise. Publié dans A la une, Confiance

Tagged: , , , , , ,

Publié le juin 24, 2018 avec 1 Commentaire

Moulin de Moissac, cycle Valoriser le capital humain.

Le thème du jour ne peut laisser insensible aucun décideur, puisqu’il s’agit de la confiance.

Malene Rydahl, qui s’est fait une spécialité de ce sujet, nous a rejoint en avion depuis Paris, sa ville d’adoption depuis 25 ans.

Mince, blonde aux yeux bleus, visage souriant et expressif, cette jeune femme de 40 ans ne pourrait faire mentir son pays natal, le Danemark.

Après avoir occupé des postes à responsabilité dans la communication de grands groupes haut de gamme au niveau international, elle a décidé de consacrer sa vie à expliquer en quoi la confiance et le bonheur sont liés, notamment à travers le système éducatif danois.

Le Danemark

De prime abord, nous dit Malene, ce n’est pas un pays qui fait très envie :

  • Le taux d’imposition y est de 60%
  • c’est un pays où il pleut beaucoup

Pourtant, le Danemark est dans les 3 premiers pays pour le sentiment de bonheur au travail

Ce sentiment de bonheur est mesuré à partir  :

  • du taux de PIB
  • de l’espérance de vie en bonne santé
  • du soutien social (qqun sur qui on peut compter dans la vie)
  • de la liberté de choisir
  • La générosité : avez-vous donné qq chose à qqun dans le mois écoulé?
  • Le niveau de corruption : lié à la confiance dans les citoyens
  • Les émotions négatives : combien de fois avons-nous ressenti les émotions positives ou négatives…

Au Danemark, très peu de gens sont très malheureux, grâce à l’état providence

Pourquoi s’intéresse-t-on tant au bonheur des danois ?

Car on y constate dans les autres pays que :

  • 87% des travailleurs sont désengagés
  • 42% des Européens se disent malheureux au travail
  • 20% sont activement désengagés
  • Plus de 3 millions de Français sont au bord du burn-out !
  • 350 millions de personnes dans le monde souffrent de dépression.

Pour les Danois :

  • 45% des Danois se disent très satisfaits d’aller travailler

Etude sur les managers :

Lars Rebien Sørensen PDG du groupe pharamaceutique Novo Nordisk , numéro 1 mondial de l’insuline, a été sacré meilleur patron du monde par la Harvard Business Review. Une première place qu’il doit en partie à son engagement en matière de RSE.

Dans ce classement, Amazon est 719ème !…

La génération qui arrive n’a pas envie de travailler dans des sociétés comme Amazon.

Que peut-on apprendre du management danois ?

La confiance

  • Les Danois se font confiance à 78% (les Français à 22%)
  • Le Danemark a le niveau de corruption le moins élevé du monde…

Sans confiance, on traite les employés comme des enfants : donc, les employés se comporteront comme des enfants.

Au Danemark, on traite les gens comme des adultes

Il faut commencer par faire ce que l’on dit et dire ce que l’on fait

La politique de vacances chez Netflix, c’est : vacances illimitées

Notes de frais : dépensez comme si c’était votre argent

Les meilleures idées sont souvent prises en-dehors du travail ;

On a de bonnes idées quand on est dispos, dans de bonnes conditions

 

Parmi les travailleurs danois :

  • 25% sont encouragés à choisir leurs horaires de travail
  • 18% travaillent partiellement depuis leur domicile

Il faut arriver à engager le cœur, pas seulement le cerveau

Quand la confiance marche dans l’entreprise :

32x plus de risques pris amène à 11x plus d’innovation et 6 x plus de profit.

32x plus de prise de risque amène 11x plus d’innovation : dans ce chiffre, on constate une marge d’erreur : des projets échouent : il faut faire confiance aux nouveaux projets !

Ce n’est pas proportionnel, mais c’est très intéressant

Donc :

  • Faites ce que vous dites
  • Traitez les autres comme des adultes
  • Acceptez l’erreur

La liberté d’être soi-même

  • But principal au Danemark : développer la personnalité des enfants
  • Tous les talents, y compris manuels, sont valorisés : on leur donne des cours de cuisine, de poterie, de dessin,…
  • 47% des Français déclarent vivre « à côté de leur vie »
  • Ne pas projeter nos ambitions sur nos enfants ou éviter de vouloir que notre enfant fasse comme nous…
  • A l’âge de 6 ans, on donne des cours d’empathie aux enfants
  • L’origine de 49% des conflits : c’est l’égo !

 

Au Danemark, 75% des enfants quittent la maison à 18 ans, les étudiants reçoivent une bourse de 750€, rendant les études accessibles à tous.

La probabilité qu’ils choisissent leur vie est importante

On valorise les salariés pour ce qu’ils font, mais aussi pour ce qu’ils sont

Le seul moyen de toucher les gens au cœur, c’est de les valoriser pour ce qu’ils sont, pas seulement pour ce qu’ils font.

(ex : « merci pour ta bienveillance que tu amènes dans l’équipe »)

En France, 46% des gens pensent qu’ils doivent cacher leur émotion au travail (contre 18% au Danemark)

Or, cacher ses émotions consomme beaucoup d’énergie

Chez Hyatt,ils ont remplacé les 24 règles d’accueil par : « accueillez un client comme si vous accueilliez qqun chez vous » : ils ont ainsi amélioré la satisfaction client jusqu’à 70% !

Liberté d’être soi : plus de créativité, plus de confiance, plus d’engagement, en meilleure santé

Plus d’autonomie c’est :

  • 10 x plus de performance financière
  • 20x plus d’innovation
  • 20x plus de succès à long terme

Ex : Post-it, qui donne 15% du temps pour faire autre chose.

Une des croyances chez l’humain : je ne suis pas assez bien et je reste dans un rôle…

 

S’efforcer de regarder la personne, avant de regarder le titre

Les problèmes viennent souvent d’incompréhension entre les personnes

Toute expression d’arrogance est une expression d’insécurité

Etre dans l’empathie

 

  • Le projet commun avec un sens

7 danois sur 10 disent aimer payer leurs impôts (et 12% aimeraient payer plus !…), parce qu’ils se sentent comme faisant partie du projet

Mais toute la population danoise paye des impôts.

Lars Sorensen, le PDG de Novo Nordisk a déclaré: « si guérir le diabète nous fait perdre une grande partie de notre activité, nous pourrons être fiers. » l’entreprise fait 4,6 milliards de bénéfice

Il faut avoir le sens d’un engagement supérieur pour pouvoir s’engager vraiment.

 

Un créateur de chaussures aux Etats-Unis a seulement donné comme consigne : « rendez les gens heureux ! »

Quelle est notre contribution pour faire un monde meilleur ?

 

ISS : « un laveur de carreaux ne se contente pas de laver une vitre : il permet au soleil d’entrer ». PDG d’ISS (28 000 employés en France)

Taux de turn over du secteur: 35%- chez ISS : 12%

40% d’arrêt de travail ; seulement 20% chez ISS

 

Il faut que ce projet commun soit incarné par l’exemple

Le PDG fait le tour des salariés et demande : « comment puis-je vous aider ? »

Comment le dirigeant incarne les valeurs de la société ?

  • Donnez de l’importance à chaque rôle

(attention à l’hôtesse d’accueil qui va dire : « ah non, monsieur, c’est complet ! »

95% de nos pensées se répètent tous les jours

 

 

 

 

 

 

Réflexions en s/groupe

Quelles sont les 5 valeurs qui nous ont le plus influencées ?

Valeur 1 : devoir ? reconnaissance ? amour ? …

Celle qui nous a influencé depuis qu’on est petit

Parfois, les gens qui mettent l’amour, ne pensent pas assez à eux…

Expliquer les valeurs

  • importance de la confiance et capacité à incarner les valeurs
  • la confiance est au cœur du moteur de l’entreprise ; par ex le télé-travail
  • pas facile dans les secteurs très règlementés : banque, médical…
  • question de chief happiness officer ; attention à l’effet de mode

ex : le panier de fruits le lundi : ça dure 6 heures

le w end de ski de 3 jours ; si ça passe à 2 jours, les salariés vont le critiquer

ce qui est important, c’est de travailler sur le sens

s’il y a un projet avec du sens, si chaque personne est considérée, c’est important

si l’on applique trop les règles, si l’on ne se montre pas humain, qu’est-ce qui empêchera la machine de prendre la place des humains ?

le taux de rotation dans les entreprises du CAC 40 est en train d’exploser : les jeunes restent 2 fois moins longtemps 

Pour aller plus loin, voici un article des Echos sur la confiance et le livre de Malene Rydahl, lauréat du Prix du Livre optimiste remis à l’Université Hommes-Entreprises:

https://www.lesechos.fr/16/09/2016/LesEchosWeekEnd/00045-032-ECWE_aussi-heureux-qu-un-danois-au-travail.htm

Partagez :

A propos Christophe de La Chaise

Bordelais depuis 25 ans, directeur du CECA. La conviction du CECA, à mi-chemin de la communication et du conseil RH, est que la performance de l’Entreprise (au sens large) vient de son capital humain. Cette conviction s’exprime lors de l’Université Hommes-Entreprises, un séminaire de réflexion de « remise en question positive » qui réunit plus de 500 décideurs fin août à Bordeaux (château Smith Haut Lafitte) et depuis 2012, avec le cycle Valoriser le capital humain. Mots clés du CECA : films, conseil en communication/RH, veille/informations.

Consultez les articles archivés de

1 Commentaire

Il y actuellement 1 Commentaire le comment cultiver la confiance: l’exemple du Danemark. Peut-être voulez-vous dire ajouter un des votres?

  1. merci pour cette conférence très intéressante; j’ai appris beaucoup de choses sur le poids et l’impact de la confiance dans les entreprises.

    Julie Rat (en stage au Ceca)

Laissez un commentaire