Le temps de la valeur du temps…

Ecrit par Christophe de La Chaise. Publié dans Université Hommes-Entreprises

Tagged:

Publié le août 24, 2011 avec 5 Commentaires

Première bonne nouvelle pour l’ouverture de cette 17ème Université Hommes-Entreprises sur la valeur du temps qui aura lieu dans quelques heures : Nous avons vraisemblablement évité la canicule, puisque la température a chuté de 15° entre dimanche et aujourd’hui !

Pour demain, il faudra peut-être même faire usage du parapluie… ce qui me rappelle cette anecdote du fondateur de la Ligue des Optimistes (le sympathique Luc Simonet) qui, en ayant assez d’entendre des personnes se plaindre de la pluie, avait décrété à une de ses filles: « je vais acheter des parapluies sur lesquels j’aurais fait imprimer: « chouette, il pleut! »

BONNE UNIVERSITE à tous les abonnés et lecteurs-lectrices participants!…même si le temps pour cette valeur du temps risque d’être changeant!

Partagez :

A propos Christophe de La Chaise

Bordelais depuis 20 ans, directeur du CECA. La conviction du CECA, à mi-chemin de la communication et du conseil RH, est que la performance de l’Entreprise (au sens large) vient de son capital humain. Cette conviction s’exprime lors de l’Université Hommes-Entreprises, un séminaire de réflexion de « remise en question positive » qui réunit plus de 500 décideurs fin août à Bordeaux (château Smith Haut Lafitte) et depuis 2012, avec le cycle Valoriser le capital humain. Mots clés du CECA : films, conseil en communication/RH, veille/informations.

Consultez les articles archivés de

5 Commentaires

Il y actuellement 5 Commentaires le Le temps de la valeur du temps…. Peut-être voulez-vous dire ajouter un des votres?

  1. Je ne peux pas venir cette année, à grand regret, mais je prends du temps justement pour savourer ces moments magiques de toute jeune maman:) A tout bientôt quand même !!:) Je penserai à vous !:)

  2. Je vous souhaite une très belle Université et regrette de ne pas avoir le Temps d’être parmi vous… belle journée 😉

  3. « Dans un café, il faut bien attendre que le sucre fonde… » Bergson

  4. Bergson voulait prouver (sans doute) l’existence du temps qui passe avec cette citation (« Il faut attendre que le sucre fonde », sous-entendu le temps existe puisqu’il faut bien attendre qu’il
    fonde…). C’était juste une petite précision ! 

     

    • 7 mois après ce commentaire sur la valeur du temps, et presqu’un an de travail et de recherche sur le temps, je ne sais toujours pas comment éviter d’en faire trop et donc, logiquement éviter les périodes de stress… un côté un peu maso ou à tout le moins, une stimulation du stress positif!…

Laissez un commentaire