le destin de la France est entre les mains de ses citoyens

Ecrit par Christophe de La Chaise. Publié dans A la une, Economie

Tagged: , , , , , ,

élections 2017

Publié le août 18, 2016 avec Commentez

Nicolas Baverez sera un des grands témoins de la prochaine Université Hommes-Entreprises des jeudi 25 et vendredi 26 août prochain.

Voici quelques extraits de son dernier ouvrage: Danser sur un volcan

Le diagnostic :

La France est en déficit de compétitivité :

  • Marges trop faibles
  • Dérive du coût horaire : 34,60 €/heure contre 31, 40 en Allemagne et 28,30 en Italie
  • Hausse des impôts et charges sur les entreprises : 18% du PIB en France, contre 9% en Allemagne et 14,5% en Italie
  • Faiblesse de la recherche : 2,2% du PIB contre 2,8% en Allemagne et 4,2% en Suède.

D’où un déficit commercial structurel de 54 milliards d’euros (malgré une forte diminution du déficit énergétique) contre 217 milliards d’excédent pour l’Allemagne.

Les préconisations :

Reconstruire nos capacités de production au moyen de 5 pactes :

  • Un pacte productif basé sur la baisse des prélèvements et l’innovation en supprimant le principe de précaution de la Constitution
  • Un pacte social associant la sortie des 35 heures, une flexibilité du marché du travail
  • Un pacte financier en diminuant de 100 milliards en 5 ans les 1 150 euros de dépenses publiques, en réformant l’Etat, l’organisation territoriale et la protection sociale.
  • Un pacte citoyen pour réintégrer les jeunes et les immigrés dans la communauté nationale en faisant un vaste effort d’éducation et de formation
  • Un pacte européen avec l’Allemagne.

 

Les expériences de réformes réalisées par d’autres pays : Canada, Suède, Allemagne, Etats-Unis,…, prouvent que le redressement peut-être réalisé en moins de 5 ans.

nicolas baverez

 

 

Les moyens :

Nicolas Baverez est persuadé que les Français sont en avance sur leurs dirigeants, qu’ils ont parfaitement conscience du caractère critique de la situation et qu’ils se sentent humiliés par le mépris qu’elle suscite aujourd’hui dans le monde.

Il appelle à un sursaut national lors des élections de 2017, dernière chance de réformer le pays avant qu’il ne bascule dans la violence et que sa faillite n’emporte la monnaie unique.

Le destin de la France est entre les mains de ses citoyens. Eux seuls peuvent exiger que 2017 ne plagie pas la démagogie de 2012 mais soit placé sous le signe de la vérité.

Vaclav Havel rappelait que le rôle d’un citoyen n’est pas tant de juger les dirigeants politiques que de dire la vérité.

Partagez :

A propos Christophe de La Chaise

Bordelais depuis 20 ans, directeur du CECA. La conviction du CECA, à mi-chemin de la communication et du conseil RH, est que la performance de l’Entreprise (au sens large) vient de son capital humain. Cette conviction s’exprime lors de l’Université Hommes-Entreprises, un séminaire de réflexion de « remise en question positive » qui réunit plus de 500 décideurs fin août à Bordeaux (château Smith Haut Lafitte) et depuis 2012, avec le cycle Valoriser le capital humain. Mots clés du CECA : films, conseil en communication/RH, veille/informations.

Consultez les articles archivés de

Commentez

Il n'y a actuellement aucun commentaire le destin de la France est entre les mains de ses citoyens. Peut-être voulez-vous dire ajouter un des votres ?

Laissez un commentaire