réduire le stress

Ecrit par Christophe de La Chaise. Publié dans A la une, Courage, Développement personnel

Tagged: , , ,

Publié le septembre 28, 2014 avec Commentez

Le stress est de plus en plus présent dans nos vies.
Parfois stimulant, on parle alors de « stress positif », il peut également constituer un sérieux handicap : les études démontrent que, sous stress, on peut perdre plus de 50% de compétence.

stress cognitif

Dès lors, comment réduire ce stress ?
Le docteur Jacques Fradin travaille depuis de longues années sur la notion de stress, en particulier le stress cognitif.
Derrière le stress de l’homme moderne, il y a l’incohérence, le stress cognitif.
Il survient lorsque nous ne sommes pas adaptés à la situation.
Au niveau du cerveau, analyse-t-il, il y a une opposition entre ce qui est connu – logé dans les parties médiane et postérieure du cerveau – et ce qui est inconnu- logé dans la partie pré-frontale.
Le stress survient, lorsque, dans une situation que l’on ne maîtrise pas, on va solliciter la mauvaise région du cerveau, celle qui maîtrise ce qui est connu.
Il y a stress, non pas parce que l’on n’a pas la bonne réponse, mais parce que l’on n’a pas la bonne attitude.
Il faut donc deviner quel mode mental est le plus adapté à la situation que l’on vit.
Jacques Fradin distingue deux modes, tous deux caractérisés par six facteurs :
– Le premier, qui fait appel à la curiosité, la souplesse, la nuance, la relativité, la rationalité (chercher les causes plutôt que les effets), la prise de risque, est particulièrement adapté en situation de gestion du changement.
– Le deuxième mode est caractérisé par la routine, la persévérance, la simplification, la certitude, l’empirisme, et l’opinion des autres (qui prédomine sur notre opinion).
Ce deuxième a montré son intérêt dans les process de production et de qualité.

Jacques Fradin parlera de l’intelligence du stress lors de la 4ème session du cycle « Valoriser le capital humain » à Bordeaux, les 29 et 30 septembre.

pour aller plus loin:

intelligence stress

 

 

Partagez :

A propos Christophe de La Chaise

Bordelais depuis 20 ans, directeur du CECA. La conviction du CECA, à mi-chemin de la communication et du conseil RH, est que la performance de l’Entreprise (au sens large) vient de son capital humain. Cette conviction s’exprime lors de l’Université Hommes-Entreprises, un séminaire de réflexion de « remise en question positive » qui réunit plus de 500 décideurs fin août à Bordeaux (château Smith Haut Lafitte) et depuis 2012, avec le cycle Valoriser le capital humain. Mots clés du CECA : films, conseil en communication/RH, veille/informations.

Consultez les articles archivés de

Commentez

Il n'y a actuellement aucun commentaire réduire le stress. Peut-être voulez-vous dire ajouter un des votres ?

Laissez un commentaire