Petite Poucette répond à Michel Serres

Ecrit par Christophe de La Chaise. Publié dans Coopération

Tagged: , ,

petite poucette illustration

Publié le octobre 08, 2012 avec Commentez

 » Ecris un article ayant comme titre :  » Petite Poucette répond à Michel Serres « . Telle était la consigne de mon maître de stage !… »

Je suis en effet, de par mon âge, une « Petite Poucette ». J’ai 20 ans et, en plus de mon âge, j’ai quelques-unes des caractéristiques de Petite Poucette.

Tout d’abord j’ai un portable. Et si je le perds une fois par semaine (!), il reste nécessaire à mon quotidien et je me suis très vite habituée à communiquer avec,  et à ne plus pouvoir le perdre plus d’une demi-heure. Il est toujours sur ma table en cours et c’est le cas de la majorité des élèves, quand il n’est pas entre leurs mains. Il me sert aussi d’appareil photo, de MP3, de carte postale et de téléphone.

J’ai aussi un ordinateur, portable lui aussi. Il me permet de répondre à beaucoup de questions du quotidien mais aussi à celles de mes professeurs. Quand je pense qu’il me suffit de quelques clics et quelques minutes pour trouver les informations que mes parents obtenaient après plusieurs heures passées à faire des recherches en bibliothèque !

La petite poucette que je suis est donc tout-à-fait d’accord sur l’intérêt de l’accès direct aux personnes, à l’information et aux lieux. Tout cela dans un temps record…

Ma sœur est au Vietnam pour 8 mois et  Skype nous permet de rester en contact et de la voir quand nous le souhaitons dès que le décalage horaire le permet.

Cependant si petite poucette n’a jamais connu le monde sans nouvelle technologie et qu’elle vit dedans depuis toujours, je ne suis pas sûr que ce ne soit que positif et qu’il faille donc tout adapter et ré inventer.

En effet, un danger guette petite poucette : la dépendance à la nouvelle technologie.

Il y a deux jours, après avoir acheté un billet sur internet, je me suis rendue à la machine de la gare pour le retirer et cette dernière « m’a expliqué » qu’il n’y a pas de dossier sur ma carte… Heureusement que j’étais en avance pour me rendre au guichet et m’entendre dire que la gare a eu beaucoup de problèmes avec les machines. Les machines ne comprennent pas tout et ne sont pas parfaite et le danger est de l’oublier…

Or, que sait faire Petite Poucette sans cette nouvelle technologie ? Pas grand-chose. Elle ne sait plus compter, n’a plus de culture ou peu, ne sais plus s’orienter, elle est perdue à la moindre panne.  Lors de la panne de réseau d’Orange combien de petites poucettes ont été paralysées ? Si le GPS ne marche plus, Petite Poucette saura-t-elle lire une carte ?

La vitesse est aussi un danger et une limite pour petite poucette. Aujourd’hui une information est lancée et toutes les petites poucettes vont aussitôt être au courant et réagir. Les erreurs sont donc beaucoup plus faciles à commettre et beaucoup plus rapides à se diffuser. Petite Poucette doit donc être très attentive et se concentrer ce qui n’est pas évident pour quelqu’un toujours connecté…

Mais le danger le plus grave qui guette Petite Poucette c’est l’ennui…

Que faire sans ordinateur, télé ou tablette ? Je me suis occupée de deux enfants en primaire pendant un an. Leur première occupation favorite était la télévision, la seconde la tablette de leur papa. Sinon ils ne savaient pas quoi faire… Pourtant le cache-cache, le dessin, les legos ne leur déplaisaient pas mais ça ne leur venait pas à l’idée…

Ces différentes limites m’ont amenées à me questionner sur la place à donner aux nouvelles technologies et à l’évolution à apporter aux entreprises et dans l’éducation.

Vous souhaitez une adaptation pour l’éducation mais jusqu’où faut-il aller ? J’avais un ami au collège qui, à peine rentré chez lui, allait sur l’ordinateur et restait devant jusqu’à ce qu’il se couche pour jouer à des jeux vidéo…

Or, faut-il qu’un enfant comme lui se retrouve aussi derrière un écran à l’école ? Vous pensez peut être qu’il n’est qu’une exception mais je crains que non.

Depuis la rentrée, nous n’avons plus le droit aux ordinateurs pour prendre nos notes et une des objections d’un étudiant était qu’il ne savait pas écrire vite et proprement et qu’il n’était pas assez organisé…

Je pense qu’il faut être très prudent car si petite poucette sait très bien utiliser ses pouces et ses mains, il faut aussi qu’elle sache bien utiliser sa tête et cela avant ses mains.

La petite poucette que je suis va maintenant quitter le monde moderne pour aller retrouver un bon vieux livre… Mais puis-je encore être qualifiée de petite poucette après cela ?

Mathilde

2 petites poucettes sur la plage
(l’auteur, Mathilde, est à droite)

 

 

 

 

Partagez :

A propos Christophe de La Chaise

Bordelais depuis 20 ans, directeur du CECA. La conviction du CECA, à mi-chemin de la communication et du conseil RH, est que la performance de l’Entreprise (au sens large) vient de son capital humain. Cette conviction s’exprime lors de l’Université Hommes-Entreprises, un séminaire de réflexion de « remise en question positive » qui réunit plus de 500 décideurs fin août à Bordeaux (château Smith Haut Lafitte) et depuis 2012, avec le cycle Valoriser le capital humain. Mots clés du CECA : films, conseil en communication/RH, veille/informations.

Consultez les articles archivés de

Commentez

Il y actuellement Commentez le Petite Poucette répond à Michel Serres. Peut-être voulez-vous dire ajouter un des votres?

Trackbacks & Pingbacks

  1. Petite Poucette, par Henri | La clé des champs

Laissez un commentaire