A Bordeaux, Viktor Lazlo chante et pleure !

Ecrit par Christophe de La Chaise. Publié dans CECA

Tagged:

Publié le avril 16, 2010 avec Commentez

Tout le monde a dans la tête la langoureuse chanson: Adieu gueule d’amour,viens pas boire dans mon verre .

L’auteur est la célèbre chanteuse-comédienne Viktor Lazlo, et depuis peu, écrivain, puisqu’elle vient de publier chez Albin Michel : la femme qui pleure .

C’est grâce au « Grand chambellan » de l’édition Albéric de Bideran, que le CECA pouvait recevoir Viktor Lazlo avec une cinquantaine de clients, partenaires et amis à sa 23ème Assemblée Générale, qui avait lieu, en l’honneur de l’artiste, à l’Amadeus Song, à Bordeaux.

Passées les portes du cabaret, ce n’était pas le Moulin Rouge, mais toute l’équipe du CECA qui avait revêtu pour l’occasion boas fuschia et chapeau melon qui accueillait ses invités !

La soirée était entièrement dédiée à l’artiste: ode à Viktor par Albéric, entretien « ex libris » par le journaliste littéraire Olivier Mony qui a su poser les bonnes questions et récital de la belle chanteuse, pour qui, le chant est une respiration.

Alors, Viktor, continuez à respirer longtemps !

 

Partagez :

A propos Christophe de La Chaise

Bordelais depuis 20 ans, directeur du CECA. La conviction du CECA, à mi-chemin de la communication et du conseil RH, est que la performance de l’Entreprise (au sens large) vient de son capital humain. Cette conviction s’exprime lors de l’Université Hommes-Entreprises, un séminaire de réflexion de « remise en question positive » qui réunit plus de 500 décideurs fin août à Bordeaux (château Smith Haut Lafitte) et depuis 2012, avec le cycle Valoriser le capital humain. Mots clés du CECA : films, conseil en communication/RH, veille/informations.

Consultez les articles archivés de

Commentez

Commentaires pour A Bordeaux, Viktor Lazlo chante et pleure ! sont fermés.

Website Security Test