un destin aveugle

Ecrit par Christophe de La Chaise. Publié dans A la une, Courage

Tagged: , , , , ,

Publié le mars 29, 2016 avec Commentez

Seules les personnalités dotées d’un solide caractère sont capables de dépasser les vicissitudes de leur destin.

Jacques Lusseyrand est un de ceux-là.

A 8 ans, bousculé par un de ses camarades d’école, il trébuche, se blesse et perd l’usage de ses 2 yeux.

Si les parents et les adultes se désespèrent, lui ne s’émeut guère, comme il l’exprime peu après :

La découverte fondamentale, je l’ai faite dix jours à peine après l’accident qui m’avait rendu aveugle. Elle me laisse encore ébloui. (…) J’avais perdu mes deux yeux, je ne voyais plus la lumière du monde, et la lumière était toujours là…  je ne la voyais plus hors de moi, sur les choses, … mais la retrouvais au-dedans de  moi, et, ô merveille !, elle était intacte. 

 Evoluant dans un milieu familial érudit, il apprend rapidement le braille et ré-intègre les cours avec ses camarades, en poursuivant de brillantes études.

Lorsque la 2ème guerre mondiale éclate, il créé son réseau de résistants, à 17 ans, tout en préparant assidument Normale Sup.

Seule l’iniquité de Vichy et la bêtise d’un ministre l’empêcheront de passer le concours.

A Vichy, on considère que les infirmes ne peuvent faire de bons enseignants…

Le 6ème sens de Jacques Lusseyrand lui permet de faire des prouesses à la tête de son réseau, mais les doutes qu’il nourrit à l’égard d’un des postulants ne suffiront pas à convaincre de le refuser.

Trahi, arrêté par la Gestapo, il est envoyé à Buchenwald, qu’il ne voit pas, mais dont il sent et ressent chacune des composantes.

Ayant miraculeusement survécu à cet enfer, il écrit ce mot incroyable à ses parents : « j’ai appris ici à aimer la vie ».

Jacques Lusseyran (1924 -1971) aveugle, il fut un grand resistant en groupant autour de lui des etudiants des classes supérieures des lycees parisiens, il fut deporte a Buchenwald en 1944 --- Jacques Lusseyran (1924 -1971) blind, french resistant who was interned in Buchenwald concentration camp in 1944

Devenu professeur, il donne des conférences à travers l’Europe et part enseigner la littérature aux Etats-Unis, où il devient un phénomène : il faut voir ce professeur aveugle et ancien déporté, érudit et passionnant.

Sa passion des femmes l’obligera à quitter les Etats-Unis, qui lui avait offert la reconnaissance et la notoriété et il meurt tragiquement à 47 ans d’un accident de la route.

Jacques Lusseyrand est un héro méconnu, dont les qualités de courage, d’intelligence, de compassion, semblent s’épanouir dans le contexte le plus noir créé par les totalitarismes du XXème siècle.

livre J Lusseyrand

L’écrivain Jérôme Garcin lui rend un vibrant hommage dans « Le Voyant », un livre passionnant (ed Gallimard)

« Maître de son destin (et acteur du changement) sera le thème de la 22ème Université Hommes-Entreprises qui aura lieu les 25 et 26 août 2016 au château Smith Haut Lafitte (Bordeaux).

Partagez :

A propos Christophe de La Chaise

Bordelais depuis 20 ans, directeur du CECA. La conviction du CECA, à mi-chemin de la communication et du conseil RH, est que la performance de l’Entreprise (au sens large) vient de son capital humain. Cette conviction s’exprime lors de l’Université Hommes-Entreprises, un séminaire de réflexion de « remise en question positive » qui réunit plus de 500 décideurs fin août à Bordeaux (château Smith Haut Lafitte) et depuis 2012, avec le cycle Valoriser le capital humain. Mots clés du CECA : films, conseil en communication/RH, veille/informations.

Consultez les articles archivés de

Commentez

Il n'y a actuellement aucun commentaire un destin aveugle. Peut-être voulez-vous dire ajouter un des votres ?

Laissez un commentaire

Website Security Test